Connaitre son ukulélé

Les différents types d’ukulélés

L’Ukulélé, instrument traditionnel hawaïen, remonte en popularité et est adopté dorénavant par divers courants musicaux.

Un brin d’histoire de l’ukulélé

Ukulélé vient des mots hawaïens /ʔuku/ (« puce ») et /ɛlɛ/ (« sauteuse »), termes qui désignent la puce du chat, espèce introduite à Hawaï un peu plus tôt que l’ukulélé au XIXe siècle. Malgré son nom hawaïen, l’ukulélé est d’origine portugais.

En août 1879, un navire portugais a amarré à Honolulu, avec Joao Fernandes et son instrument à cordes appelé la braguinha portugaise (un parent du ukulélé). Ayant joué des chansons traditionnelles portugaises, l’instrument est devenu un énorme succès auprès des Hawaïens. Ils ont remarqué le petit instrument et ont été fascinés par les doigts du joueur qui bougeait aussi vite que les puces du chat. Cet intérêt a incité l’attention de trois artisans portugais, qui ont par la suite élaborés et répandus l’instrument.

Qu’est-ce qu’un ukulélé ?

Par définition, l’ukulélé est un instrument à cordes pincées d’origine hawaïen, proche du cavaquinho, instrument populaire du Portugal dont il est une adaptation.

Fabriqué à partir de diverses matériaux de construction : métaux, matières synthétiques et les différentes essences de bois qui le compose, la popularité des ukulélés n’est plus à prouver.

Il appartient à la famille des guitares standards, comprend quatre cordes (même si certains ont huit cordes) et est très facile à transporter, ce qui en fait un instrument parfait pour les voyageurs. Si à l’origine, l’ukulélé est associé au monde du surf, aujourd’hui, tous musiciens tombent sous son charme un jour ou l’autre.

Anatomie de l’ukulélé

L’ukulélé ressemble beaucoup à la guitare de part sa forme. La caisse et le manche avec les cordes représentent les principales pièces de l’instrument. Le son est influencé par le type de bois qui le compose. Quelques-uns ont un dos bombé pour améliorer la puissance et la qualité sonore. 

Anatomie de l’ukulélé – source wikipédia

Les types de Ukulélés

Si par apparence l’ukulélé ressemble fort à une guitare réduite, d’autres formes émergent. Il existe, aujourd’hui, plusieurs variations de modèles.

L’ukulélé se différencie principalement selon sa taille. On distingue cinq types (du plus petit au plus grand) : Sopranino, Soprano (et sa variante Pineapple), Concert, Tenor et Baryton. Hormis leurs tailles, ils se diffèrencie aussi par leurs accordages.

Soprano est la taille originelle et le modèle standard alors que les autres tailles sont apparues plus tard.

Pour déterminer la catégorie de l’instrument, on le distingue par son diapason qui est la longueur des cordes entre le sillet de tête et le chevalet. Celui-ci est souvent exprimé en pouces (1 pouce = 2,54 cm).

Le Sopranino

Diapason de 10 pouces à 12 pouces (environ 25,5 cm à 30,5 cm) ;

Plus petit que le soprano, sa petite caisse résonne en aigu, avec peu de sustain et un son marquant malgré son manche minuscule.

Le Ukulélé Soprano

Diapason de 12 pouces (ou moins) à 14 pouces (environ 30,5 cm à 35,5 cm) ;

Le plus courant, c’est le son classique de l’ukulélé, il a une bonne projection sonore et il est très pratique pour voyager de part son faible encombrement. Le soprano est équipé de cordes en nylon.

Le Ukulélé Concert

Diapason de 14 pouces à 16 pouces (environ 35,5 cm à 40,5 cm) ;

Avec un son plus riche et une bonne projection, il s’approche d’une petite guitare et dispose d’un peu plus de sustain.

Le Ukulélé Ténor

Diapason de 16 pouces à 18 pouces (environ 40,5 cm à 45,5 cm) ;

Avec une caisse plus large, le son est plus élevé tout en gardant une bonne projection. Les artistes préfèrent le ténor, car il dispose plus de frettes pour jouer une variété de notes.

Le Ukulélé Baryton

Diapason supérieur à 18 pouces (au-delà de 45,5 cm) ;

Atteignant jusqu’à 77 cm, il se rapproche beaucoup de la guitare à cordes nylon avec un accordage différent généralement en D-G-B-e (accords : Ré-Sol-Si-Mi mineur). Ce modèle est plutôt recommandé pour les joueurs de blues et les habitués de la guitare.

Conseil du pro : Tu es débutant ? Je te conseille un ukulélé soprano, car il est très facile a jouer ses premiers accords et premières melodies 😉

Les matériaux de l’ukulélé

Traditionnellement en bois d’acacia, présent sur l’île d’Hawaï, le marché d’aujourd’hui est composé de différents bois : cèdre, acajou, Koa (variété d’acacia d’Hawaï), ébène, bois de rose… Préférez les instruments en bois massif pour un son meilleur et une bonne résonance et évitez ceux fabriqués en contreplaqué, bois laminé ou plastique pour adopter un instrument de qualité.

Les marques d’ukulélés

Le savoir-faire et compétences du fabricant sont mis en jeu pour déterminer la qualité sonore de tous ukulélé. Il est tout à fait crédible d’avoir un bon son avec une marque reconnue. Mais la réciprocité n’est pas forcément juste. Il existe plusieurs fabricants indépendants qui façonnent de bons instruments, souvent même meilleurs que les légendaires. Les marques reconnues « meilleures » sur le marché sont :

  • Kala
  • Aloha
  • Flea
  • Lanikai
  • Ohana
  • Kordoba
  • Luna
  • Lag

Et bien d’autres…

Le succès de l’ukulélé ne cesse de s’accroître, depuis longtemps et d’autant plus aujourd’hui, le petit instrument hawaïen rencontre une réputation colossale. Chacun le reconnaît par le son unique. Les ventes continuent à augmenter de 30% tous les ans et c’est un cadeau populaire pour Noël.

Gaël

Créateur du blog www.ukuleletravel.com, voyageur, alpiniste amateur et surtout débutants en ukulélé ! J'ai créé ces pages pour que nous debutions le Ukulélé ensemble et sans avoir peur de la fausse note ;-). Amusons nous et restons humble ! Nous ne sommes pas des Jimmy Hendrix du uke mais on se fait plaisir.

Laisser un commentaire

Logo Ukulélé Travel -ukku travel

Être informé des nouveaux articles sur le sujet que tu as choisi :